"Ne prenez pas pour modèle le monde présent"

samedi 17 mars 2018
par  admin

Réécoutons l’exhortation de Paul : « Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour discerner quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait ». (Rm 12,2)

Dans une société où chacun se sent investi du devoir de transformer le monde et l’Eglise, cette parole de Dieu vient nous inviter à nous transformer personnellement. « Ne prenez pas pour modèle ce monde » : après ces paroles on se serait attendu à ce que l’on nous dise : « mais transformez-le ! » ; or, il nous est dit : « mais transformez-vous ! ». Oui, transformez, le monde, mais le monde qui est en vous, avant de croire de pouvoir transformer le monde qui est hors de vous…

Nous savons déjà quel est, pour le Nouveau Testament, le monde que nous ne devons pas prendre pour modèle : non pas celui créé et aimé de Dieu, non pas les hommes du monde vers lesquels, au contraire, nous devons toujours aller, spécialement les pauvres, les tout-petits, les souffrants. Le fait de se « mélanger » à ce monde de la souffrance et de la marginalisation est, paradoxalement, la meilleure façon de « se séparer », parce que c’est aller là, d’où le monde fuit de toutes ses forces. C’est se séparer du principe même qui porte le monde, qui est l’égoïsme. Arrêtons-nous plutôt sur le sens de ce qui suit : se transformer en renouvelant notre façon de penser. Tout en nous part de notre pensée. Il existe une maxime de sagesse qui dit :

Surveille tes pensées car elles deviendront des mots. Surveille tes mots car ils deviendront des actes. Surveilles tes actes car ils deviendront des habitudes. Surveille tes habitudes car elles deviendront ton caractère. Surveille ton caractère car il sera ton destin.

Avant toute action, le changement doit avoir lieu dans la manière de penser, c’est-à-dire dans la foi. A l’origine de la mondanisation il y a tant de causes, mais la principale c’est la crise de foi. En ce sens l’exhortation de l’apôtre ne fait que relancer celle du Christ au début de son évangile : « Convertissez-vous et croyez », convertissez-vous, autrement dit croyez ! Changez de façon de penser ; arrêtez de penser « selon les hommes » et commencez à penser « selon Dieu ».

La foi est le terrain d’affrontement primaire entre le chrétien et le monde. C’est pour sa foi que le chrétien n’est plus « du » monde. Quand je lis les conclusions que les scientifiques non croyants tirent en observant l’univers, la vision du monde qu’écrivains et cinéastes donnent le plus souvent de la vie ; quand je vois Dieu réduit à un vague et subjectif sens du mystère et Jésus Christ totalement ignoré, je me sens appartenir, grâce à la foi, à un autre monde. J’expérimente la vérité de ces paroles de Jésus : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! », et je m’étonne de voir avec quelle précision Jésus a prévu cette situation et lui a donné une explication à l’avance : « Ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » (Lc 10,21-23).

Aujourd’hui il y a un domaine où il ne faut absolument pas prendre pour modèle le monde : les images. Les anciens avaient inventé la devise : « Jeûner du monde » ; aujourd’hui il faudrait l’entendre dans le sens de jeûner des images du monde.

Autrefois celui de la nourriture et de la boisson était considéré le jeûne le plus efficace et nécessaire. Il n’en est plus ainsi. Aujourd’hui on jeûne pour tant d’autres motifs ; surtout pour garder la ligne. Aucune nourriture, disent les Ecritures, est en soit impure, alors que beaucoup d’images le sont. Celles-ci deviennent un des véhicules privilégiés par lequel le monde répand son anti-évangile.

Faire la Pâque, disait saint Augustin, signifie « passer de ce monde au Père » (Jn 13,1), c’est-à-dire passer à ce qui ne passe pas !

Père Raniero CANTALAMESSA


Brèves

Année de la Famille

dimanche 11 avril

JPEG - 233 ko


Salut, gardien du Rédempteur,
Epoux de la Vierge Marie.
À toi Dieu a confié son Fils ;
En toi Marie a remis sa confiance ;
Avec toi le Christ est devenu homme.
O bienheureux Joseph,
Montre-toi aussi un père pour nous,
Et conduis-nous sur le chemin de la vie.
Obtiens-nous grâce, miséricorde et courage,
Et défends-nous de tout mal.
Amen !


Pape François

Chemin de Croix

vendredi 19 mars

Chemin de Croix

animé par les enfants et les jeunes

VENDREDI 26 MARS

à 17h en l’église Saint Ouen (St Ouen l’Aumône)

Messes de Noël

dimanche 13 décembre 2020

Le 24 décembre :

  • 18h à Sainte Thérèse
  • 18h à Saint Ouen
  • 22h à Saint-Ouen

le 25 décembre :

  • 11h à Sainte Thérèse
  • 11h à Saint Ouen

Secours Catholique

samedi 7 novembre 2020

Si autour de vous, vous connaissez des personnes dans le besoin suite aux problèmes de la COVID 19, perte de travail, diminution des revenus, enfants étudiants qui n’ont plus de petits boulots pour subvenir à leurs besoins, etc ...
Le Secours Catholique propose des Chéquiers Services pendant 3 mois pour soutenir les personnes en difficultés, chaque cas est soumis à étude et passera en commission.
Nous recherchons des affaires de bébés 1er et 2éme âge pour des mamans dans le besoin.
N’hésitez pas à contacter Pascale SAVARY, responsable équipe SC SOA

Aumônerie des 4ème-3ème

samedi 7 novembre 2020

Cher jeune, cette période assez spéciale que nous vivons, ne doit surtout pas être un prétexte pour mettre ta foi de côté. Pour t’aider à garder le cap, tes animateurs, Clément et Audrey, te propose de faire partie du groupe whatsapp « Aumônerie 4ème-3ème ». Tu y découvriras des vidéos, des témoignages, des enseignements correspondants au thème de l’année « POURQUOI JE CROIS ? » Alors, si tu n’as pas encore transmis ton numéro de téléphone à tes animateurs, n’hésite pas à le faire auprès de Clément ou d’Audrey.

   
Soutenir par un don